Focus sur la consommation d’un poêle à granules

Le poêle à granulés s’impose comme une solution de chauffage au bois pratique, performante et économe. En effet, le bois est l’énergie la moins chère du marché. Focus sur la consommation d’un poêle à granulés.

Focus sur le poêle à granulés

De plus en plus de foyers adoptent le poêle à granules. En effet, le niveau de consommation d’un poêle à granulés est bas, même dans une maison ancienne. Cet équipement de chauffage produit une chaleur constante et douce sur une longue durée sans que vous ayez besoin d’intervenir pour entretenir la flamme. Il n’utilise pas de bûches, mais des granulés de bois/pellets, et se distingue ainsi des autres poêles. Les granulés se composent de copeaux de bois et de résidus de sciure. Ils constituent un excellent combustible, car ils offrent un chauffage agréable et efficace. Le prix d’un poêle à granulés peut aller de 3 000 à 6 000 euros. La consommation d’un poêle à granulés varie en fonction des performances énergétiques du logement.

Le fonctionnement d’un poêle à granulés

Le poêle à granulés n’a pas besoin d’être connecté au chauffage central pour fonctionner, car il est autonome. En effet, il est alimenté par des pellets (granulés de bois) dont une vis sans fin (dans le cas d’un modèle automatisé) assure le rechargement. Ce biocombustible composé de copeaux de bois et de sciure possède une hygrométrie optimale et est en partie responsable de ses bonnes performances. En effet, le poêle à granulés offre une combustion presque intégrale. La consommation d’un poêle à granulés de 7,5 kW est de 9 kg par jour en fonctionnement à bas régime, et de 12 kg par jour à pleine puissance. Apprenez-en davantage sur le fonctionnement d’un poêle à granulés .

Les différents types de poêles à granulés

L’on retrouve différents types de poêles à granulés : * Le poêle à granulés à convection naturelle qui est silencieux et qui chauffe une pièce en utilisant le phénomène de convection naturelle. * Le poêle à granulés à convection forcée qui est pourvu d’un ventilateur et offre une chaleur plus homogène en soufflant l’air réchauffé dans la pièce. * Le poêle à granulés canalisable qui permet l’acheminement de l’air chaud vers plusieurs pièces grâce à une gaine.

poele a granules consommation (1)

L’installation d’un poêle à granulés

L’installation d’un poêle à granulés nécessite la mise en place d’un conduit d’évacuation des fumées tubé ou maçonné qui est soumis à des normes de sécurité strictes. Faites confiance à un artisan certifié RGE pour le choix de l’emplacement (qui dépend du volume de la pièce) et pour la pose. Il vous aidera également à déterminer la puissance adaptée pour une utilisation optimisée de votre matériel de chauffage. Si un poêle sous-dimensionné ne chauffera pas suffisamment la pièce, il est également déconseillé de choisir un poêle trop puissant. En effet, en tournant à bas régime, il risque de s’encrasser plus rapidement. Par ailleurs, ajustez le système de ventilation en fonction du mode convection qui correspond à votre poêle. Obtenez plus de détails sur les aides à l’installation d’un poêle à granulés sur cet article.

L’entretien d’un poêle à granulés

Grâce à son autonomie entre autres, un poêle à granulés demande peu d’entretien par rapport à une cheminée ouverte ou à un poêle à bûches. Pour assurer la longévité de votre appareil de chauffage : * Videz le bac à cendres chaque semaine lorsque l’appareil est en fonctionnement. Si l’équipement n’est pas automatique, alimentez le bac à granulés. Finissez par une aspiration du creuset et par un nettoyage régulier de la vitre. * Outre une visite d’entretien annuelle, réalisez les deux ramonages obligatoires chaque année en en programmant un pendant la période de chauffe.

Les avantages d’un poêle

Les avantages d’un poêle à granulés, qui est le plus performant des appareils de chauffage au bois, sont nombreux. * Les granulés de bois qui proviennent de déchets de l'industrie du bois représentent un combustible efficace et renouvelable. Leur combustion quasi complète assure un maximum de rendement et ne produit que peu de polluants. Optez pour des granulés certifiés NF pour être sûr d’utiliser un bois parfaitement sec dépourvu d’adjuvants nocifs pour l’environnement, mais aussi pour garantir le renouvellement du parc forestier. * Certains poêles à granulés sont dotés d’un réservoir de grande capacité ou d’un rechargement automatique et offrent une grande autonomie. L’on retrouve également des modèles qui peuvent être pilotés ou programmés à distance. * Un poêle à granulés est financièrement avantageux, contrairement à l’électricité ou au fioul, car il ne nécessite pas de souscrire un abonnement. Installer un poêle à granulés dans un logement permet de réaliser 751 euros d’économies par an.

Apprenez-en davantage sur le fonctionnement d'un poêle à granules dans cette vidéo

poele a granules consommation (2)

Le rendement d’un poêle à granulés

Cet appareil de chauffage automatisé comprend une télécommande permettant de l’allumer, de le programmer et de le régler. Bien que le prix d’un poêle à pellets reste élevé, il plaît aux personnes qui souhaitent profiter d’un chauffage naturel sans avoir à transporter ni à stocker des bûches. En outre, les poêles à pellets atteignent 80 à 90 % de rendement et dépassent largement les performances des systèmes de chauffage à bûches traditionnels. Leur autonomie est également plus élevée que celle des poêles à bois. Les poêles à pellets sont silencieux, car ils sont étudiés pour avoir un niveau sonore limité.

Le poêle mexicain

Pour le chauffage de votre extérieur, tournez-vous vers le poêle mexicain. Également appelé cheminée mexicaine, cet appareil est particulièrement efficace pour chauffer une terrasse, une cour ou un jardin. Le poêle mexicain est conçu en argile et permet de stocker la chaleur de la combustion, puis de la restituer de manière performante. Si vous possédez une cheminée ouverte suffisamment grande et qui bénéficie d’un tirage fiable, vous pourrez l’installer à l’intérieur de votre maison. Un poêle mexicain ne nécessite pas d’entretien particulier. Le prix d’un poêle mexicain va de 90 à 1 000 euros.

Le poêle de masse

Le poêle de masse (à restitution lente de chaleur) affiche une grande performance grâce à l’accumulation de la chaleur produite par le feu et par les fumées de combustion. Un système de circuit qui fait circuler la fumée décuple son efficacité. Un poêle de masse demande peu d’entretien. Il réchauffe directement les habitants et le feu suralimenté en air atteint rapidement 800 °C. L’oxygène dégagé brûle les gaz polluants restants qui résultent de la combustion du bois. Il peut ainsi atteindre 1 100 °C. L’installation d’un poêle de masse complète un chauffage au gaz de ville existant pour réduire la facture de l’habitation. Le prix d’un poêle de masse oscille entre 20 000 et 35 000 euros.