Guide d’achat du poêle à granulés

Installer un poêle à granulés de bois, c’est économiser jusqu’à 50 % sur vos factures de chauffage. Comment choisir le modèle adapté à vos besoins ? Quel est le budget nécessaire à l’installation et à l’entretien du poêle à granulés ? Voici les informations à connaître sur cet équipement de chauffage pratique et économe.

Les différents types de poêles à granulés

poêle à granulés

Également appelé poêle à pellets, le poêle à granulés fonctionne de manière autonome. Alimenté par des pellets ou granulés de bois, cet équipement ne nécessite pas un raccordement au chauffage central. Le biocombustible utilisé est composé de copeaux de bois et de sciure. Il existe trois types de poêles à granulés, à savoir : * Les appareils à convection naturelle ; * Les poêles à convection forcée ; * Les modèles canalisables.

Les poêles à convection naturelle

Les poêles à pellets silencieux chauffent la pièce concernée grâce au phénomène de convection naturelle. L’air frais entre par la partie basse de l’appareil, puis se réchauffe avant de sortir par partie supérieure. L’air chaud étant plus léger que l’air froid, il monte de manière naturelle tout en repoussant le vent froid vers le bas. Ce dernier circule vers le poêle, et le cycle se reproduit.

Les poêles à convection forcée

Également appelé poêle à air pulsé, le modèle à convection forcée est équipé d’un ventilateur qui souffle l’air chaud dans la pièce afin de produire une chaleur homogène. Cet équipement permet de chauffer des zones plus éloignées. La présence du ventilateur accélère le cycle de l’air frais naturellement aspiré, chauffé et expulsé par le poêle.

Les poêles à granulés canalisables

Ce type de poêles à pellets est relié à : * Un ou plusieurs ventilateurs ; * Un réseau de canalisations.

Outre la pièce d’installation ou zone principale, cet équipement chauffe plusieurs autres pièces appelées zones secondaires. Les pellets sont conduits vers le foyer au moyen d’une vis sans fin. Leur combustion est réalisée via une résistance électrique. Les modèles avec système de programmation intégré permettent de définir des températures de consigne variées en fonction de l’heure.

Le coût d’achat et d’utilisation du poêle à granulés

Outre le prix du poêle à pellets, il est nécessaire de prévoir un budget pour l’installation, la consommation et l’entretien de l’appareil.

Le prix du poêle à granulés

Voici un tableau comparatif du prix du poêle à granulés en fonction des modèles disponibles sur le marché.

| Type de poêle à granulés | Prix | |--------------------------------------|-------------------------------| | Poêle à convection naturelle | À partir de 1 500 € | | Poêle à convection forcée | 500 à plus de 3 000 € | | Poêle à granulés canalisable | 1 300 à 6 600 € |

Sous réserve de réunir certaines conditions, le poêle à granulés est éligible à diverses subventions telles que : * L’éco-prêt à taux zéro ; * La TVA à taux réduit ; * Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ; * La prime énergie ; * Le CEE (Certificat d’Économie d’Énergie) ; * Les aides de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) ou des collectivités territoriales.

Découvrez avec cette page qui peut bénéficier de la prime énergie.

Pour économiser, choisissez un fournisseur d'énergie alternatif comme Direct Energie par exemple.

Le tarif d’installation

Le poêle à granulés est obligatoirement raccordé à un conduit d’extraction de fumées. Ce dernier doit répondre à des normes relatives aux températures supportées, au tirage, au diamètre minimum, etc. Pour optimiser la diffusion de la chaleur dans le logement, il est conseillé d’installer le poêle à pellets au rez-de-chaussée. Pour profiter d’un matériel et d’une installation conformes aux normes en vigueur, il est recommandé de faire appel à un professionnel certifié Qualibois, sachant que le tarif de pose est compris entre 240 et 2 000 €. Cette vidéo explique comment installer un poêle à granulés.

La consommation du poêle à granulés

Les pellets comptent parmi les combustibles les moins coûteux. La consommation de granulés tourne autour de 1 tonne/an pour un logement récent de 100 m2. Ce chiffre varie selon les conditions climatiques de l’habitation ainsi que la puissance du poêle à pellets. Le prix moyen des granulés s’élève à 0,075 €/kWh. Le tableau suivant résume le coût de consommation énergétique du poêle à pellets.

| Types d’énergie | Prix approximatifs | |------------------------|--------------------------| | Électricité | 0,150 €/kWh | | Gaz naturel | 0,082 €/kWh | | Fioul domestique | 0,089 €/kWh |

L’entretien du poêle à granulés

Voici les gestes d’entretien à réaliser régulièrement par l’utilisateur : * Vider le cendrier lorsqu’il est plein ; * Nettoyer le compartiment de combustion ; * Aspirer le creuset ; * Alimenter le bac à granulés si le poêle n’est pas équipé d’un système de rechargement automatique.

Tous les ans, le poêle à pellets nécessite deux ramonages dont l’un est obligatoirement effectué lors de la période de chauffe. Il faut également réaliser une visite d’entretien annuelle au cours de laquelle un professionnel vérifie : * L’étanchéité des joints ; * L’absence de faille ou de corps étrangers au niveau du conduit ; * L’état de l’alimentation du réservoir.

Les frais d’entretien annuel du poêle à granulés se situent entre 150 et 200 €.

Les avis sur le poêle à granulés

Tous les poêles à granulés utilisent un combustible renouvelable et dégagent une quantité très réduite de polluants. En optant pour des pellets certifiés NF, vous obtiendrez un bois parfaitement sec tout en garantissant le renouvellement du parc forestier. Sachez qu’il existe d’autres équipements de chauffage au bois. Pour en savoir plus, cliquez ici.

S’agissant du poêle à convection naturelle

Tous les modèles de poêles à convection naturelle offrent une montée en température rapide. En outre, la température à la surface de ce type d’appareil est moins élevée, ce qui en fait un équipement de chauffage sécurisant pour les enfants. Voici les avantages du poêle à convection naturelle fonctionnant sans électricité : * Des économies d’énergie par rapport aux équipements à convection forcée, car sa consommation électrique est nulle ; * L’absence de panne (cet appareil de chauffage ne contient pas de pièce en mouvement ni de composant électronique) ; * La possibilité d’installation dans un logement non raccordé au réseau de distribution d’électricité ; * L’absence d’impact en cas de coupure de courant (le poêle à convection naturelle continue de fonctionner normalement) ; * La facilité d’entretien.

Les modèles nécessitant de l’électricité ne produisent aucune nuisance sonore.

Côté inconvénients, le poêle à convection naturelle crée des différences de température au niveau du sol et du plafond. En outre, l’air chauffé descend rapidement en température à la fin de la combustion.

Par ailleurs, le poêle à granulés fonctionnant sans électricité présente un inconvénient spécifique : l’absence des fonctionnalités habituelles telles que la programmation ou encore l’allumage automatique.

Concernant le poêle à convection forcée

Le poêle à air pulsé possède les avantages suivants : * Susceptible de chauffer une surface plus vaste ; * Performant et écologique (points forts spécifiques au modèle à double combustion) ; * Design varié ; * Température modulable grâce au réglage de la vitesse du ventilateur.

Le poêle à convection forcée présente néanmoins quelques inconvénients comme : * Son inertie faible ; * Sa consommation électrique élevée ; * Le bruit inconfortable de son ventilateur.

Quid du modèle canalisable ?

Il est possible d’utiliser le poêle canalisable comme mode de chauffage principal si : * Ses canalisations sont assez courtes ; * Sa puissance est suffisante.

Offrant un excellent rendement thermique, le poêle à granulés canalisable permet d’économiser un maximum d’énergie s’il est équipé d’un programmateur. Quant à ses inconvénients, il faut prendre en compte : * L’impossibilité d’installation de cet équipement de chauffage dans une construction existante, sauf si le propriétaire est prêt à réaliser d’importants travaux de rénovation ; * Son prix d’achat et de consommation ; * Le bruit émis par les ventilateurs et la vis sans fin.

Le poêle canalisable étant composé de pièces électroniques, il est recommandé de choisir un fournisseur proposant des prestations de service après-vente rapides.

Les alternatives au poêle à granulés

Vous avez le choix entre : * Le poêle de masse ; * Le poêle mexicain.

Le poêle de masse

Le poêle de masse utilise la combustion de bois ainsi que les fumées résultantes afin de chauffer la maison. Cet équipement présente de nombreux avantages comme : * La facilité d’entretien ; * L’éligibilité aux aides financières ; * La possibilité d’autoconstruction. L’installation du poêle de masse nécessite toutefois la réalisation d’un conduit (environ 1 400 € HT). En outre, le prix de cet appareil de chauffage est particulièrement élevé.

Le poêle mexicain

Le poêle mexicain est également connu sous le nom de : * Brasero mexicain ; * Cheminée mexicaine.

Fonctionnant grâce à la combustion du bois, le brasero mexicain est destiné au chauffage d’une surface extérieure comme la terrasse. Affichant un prix abordable, cet équipement nécessite peu d’entretien. Le principal inconvénient du poêle mexicain est le manque de performance énergétique.