Tout savoir sur les poêles à pellets

Le poêle à pellets est un équipement peu encombrant facile à installer et à utiliser. C’est un appareil de chauffage à la fois écologique et économique qui diffuse une chaleur agréable et uniforme dans toute la pièce. Comprendre le fonctionnement d’un poêle à pellets.

Caractéristiques d’un poêle à pellets

poêle à pellets 1

Autrement appelé poêle à granulés, le poêle à pellets est un appareil de chauffage à bois nouvelle génération. Inspiré des poêles mexicains, il constitue une alternative écologique aux appareils de chauffage à bois traditionnels. Moderne et facile à utiliser, il convient aux bâtiments qui ne disposent pas de cave pour stocker les bûches.

Principe de fonctionnement

poêle à pellets2

Le poêle à pellets est un dispositif de chauffe indépendant qui ne nécessite pas de raccordement à un système de chauffage central. Il fonctionne par la combustion des granulés ou des pellets de bois. Grâce au clavier situé sur sa façade, il fonctionne automatiquement suivant la programmation de l’utilisateur. Ainsi, l’allumage, l’extinction et l’approvisionnement en combustible se font automatiquement suivant les besoins en chauffage de l’habitation. Aussi, la quantité d’approvisionnement et l’intensité de la combustion sont régulées pour ajuster la température. Le poêle à pellets est généralement raccordé à l’électricité, mais sa consommation reste très faible. En effet, sa puissance ne dépasse pas les 10 kw. Il existe toutefois des modèles de poêle à pellets sans électricités qui s’alimentent manuellement. Concernant les pellets, ce sont des biocombustibles fabriqués avec des copeaux et de la sciure de bois issus des industries de fabrication de meubles. Ils sont obtenus par le séchage et la compression des résidus de bois. Ce sont des matériaux à faible taux d’humidité qui permettent une combustion intégrale. Trouvez des informations supplémentaires concernant les poêles à bois à travers ce site

Différents types de poêles à pellet

Sur le marché, trois types de poêles à pellets sont disponibles : * Le poêle à pellets à convection naturelle : la transmission de la chaleur se fait naturellement. * Le poêle à granulés à convection forcée : l’air chaud est soufflé par un ventilateur pour une diffusion plus homogène. * Le poêle à pellets canalisable : l’air chaud est acheminé vers plusieurs pièces à l’aide d’une gaine.

Avantages et inconvénients d’un poêle à pellets

Le poêle à pellets présente de nombreux avantages pratiques, financiers et environnementaux. * Côté pratique, il est très facile à installer. Contrairement à l’ installation d’un poêle de masse, la mise en place d’un poêle à granulés ne nécessite pas de travaux de maçonnerie ni de raccordement. Il se caractérise également par son entretien facile. En comparaison à un poêle mexicain, il est plus facile à nettoyer. En effet, il est équipé d’une trappe qui facilite l’élimination des cendres. Il dispose également d’un réservoir de grande capacité qui permet un rechargement automatique longue durée. * Financièrement, la source d’énergie utilisée par le poêle à pellets coûte largement moins cher que l’électricité, le gaz ou le fioul. * Sur le plan environnemental, le poêle à granulés présente aussi plusieurs atouts. En effet, les combustibles utilisés sont des sources d’énergies renouvelables. De plus, le poêle à granulés contribue à la mise en valeur des déchets et à la réduction de la déforestation.

Cependant, cet appareil souffre aussi quelques faiblesses : * Le poêle à pellets ne peut servir que de chauffage d’appoint et ne suffit pas pour chauffer l’intégralité d’une habitation. * Il n’est pas adapté à toutes les localisations à cause des difficultés d’approvisionnement en combustible. * Étant raccordé à l’électricité, il peut être exposé à des risques de dysfonctionnement liés aux éventuelles coupures de courant. * Il peut également émettre des particules fines issues de la combustion du bois. Cependant, grâce aux progrès technologiques, ces appareils nouvelle génération émettent 40 % de particules fines de moins que les poêles anciens modèles.

Installation et entretien d’un poêle à pellets

Pour optimiser la diffusion de la chaleur émanant de votre poêle, il est conseillé de privilégier un emplacement en rez-de-chaussée, dans une pièce centrale. Il est également conseillé de le poser au centre de la pièce pour que l’air chaud soit bien réparti. Utilisé comme chauffage d’appoint, il peut toutefois être placé à l’étage. En effet, sont poids est réduit et ne présente aucun risque pour le plancher. Pour votre sécurité, celui de votre appareil et de votre maison, il faut respecter quelques précautions. Dans ce contexte, il est déconseillé de placer le poêle directement sur le plancher pour ne pas l’abîmer. Placez une petite plaque de verre pour protéger votre revêtement de sol. Pensez aussi à tenir vos enfants à l’écart de l’appareil, car bien que les parois de l’équipement ne chauffent pas assez pour causer des brûlures, les flammes restent un facteur de risques d’accident. Découvrez un guide d’installation de votre poêle à granulés dans cette vidéo :

Outre son installation, l’entretien du poêle à granulés assure également son bon fonctionnement. Ainsi, une visite d’entretien annuelle est obligatoire. Il est également indispensable de procéder à un ramonage deux fois par an. En outre, bien que ce type d’appareil ne nécessite pas une surveillance constante, il requiert toutefois un nettoyage hebdomadaire afin d’éliminer les cendres et retirer la poussière. Pour l’aspect esthétique, il est aussi conseillé de nettoyer régulièrement la vitre.

Prix d’un poêle à pellets

Le prix d’un poêle à pellets est défini par plusieurs critères dont la performance, la technologie utilisée et le matériau. De ce fait, la gamme de prix de cet appareil est aussi large que la gamme de modèles et de coloris. Pour installer ces équipements chez vous, prévoyez entre 10 000 et 25 000 euros hors pose. Il est cependant possible de trouver des poêles à pellets pas chers sur les sites de vente de poêles d’occasion. Pour économiser vous pouvez comparer les fournisseurs d'énergie, car désormais EDF a de la concurrence (concurrents EDF).

Critères de choix d’un poêle

Il existe plusieurs types de poêle de chauffage bois, chacun présentant des avantages et des inconvénients. Pour choisir le type de poêle qui convient à votre habitation, il est nécessaire de prendre en compte ces quelques critères : * Le prix de l’équipement : il varie suivant le modèle, le matériau et la performance. En matière de coût, le poêle mexicain se trouve à la première place du classement avec seulement 150 euros de prix d’achat. En deuxième place se trouve le poêle de masse avec une gamme de prix comprise entre 3 000 et 10 000 euros, et enfin les plus modernes les poêles à pellets avec un coût compris entre 10 000 et 25 000 euros. * Son rendement : il s’agit de l’efficacité énergétique de l’appareil. En ce qui concerne le rendement, le poêle mexicain est le moins performant de tous. * Son inertie : c’est la capacité de l’équipement à stocker la chaleur et à la diffuser après la fin de la combustion. De ce côté, c’est le poêle de masse qui détient le palmarès.