Guide d’installation d’un poêle de masse

Équipement de chauffage à la fois écologique et économique, le poêle de masse est souvent utilisé comme chauffage principal. Il est également efficace en tant que complément de chauffage dans certaines pièces. Voici un guide d’installation d’un poêle de masse.

Installation et entretien d’un poêle de masse

poêle de masse installation

L’efficacité du poêle de masse repose essentiellement sur son installation. Ce type d’appareil est surtout conseillé pour les petits espaces. Idéalement, il doit être placé au milieu de la pièce pour que le rayonnement se répartisse de manière homogène. Étant un procédé complexe, la pose d’un poêle de masse doit être effectuée par un professionnel.

Quel emplacement pour le poêle de masse ?

Pour installer votre poêle de masse, choisissez une pièce centrale située au rez-de-chaussée afin de garantir une diffusion optimale de la chaleur. Il est toutefois déconseillé de le placer directement sur le parquet. Prévoyez une petite plaque de verre pour protéger votre parterre. S’il est utilisé comme chauffage principal, il doit être raccordé à un système d’extraction de fumée. Cependant, s’il est utilisé en complément, il ne nécessite aucun raccordement. Enfin, pour garantir une performance optimale de votre chauffage à bois, il faut prêter une attention particulière à la qualité de l’isolation de votre logement afin de réduire les déperditions d’énergie.

Précautions d’installation

Pour garantir votre sécurité et celle de votre appareil, il est nécessaire de prendre quelques précautions lors de sa pose. Ainsi, avant l’installation de votre équipement de chauffe, il faut vérifier l’état du conduit de cheminée pour assurer l’évacuation de la fumée et l’écart au feu pour éviter les risques d’incendie. L’écart au feu représente la distance entre le bord du conduit de raccordement et le mur sur lequel l’appareil est installé. Si le mur est fabriqué avec un matériau inflammable, il faut que la distance soit trois fois supérieure au diamètre du conduit. Cependant, si le revêtement du mur est constitué d’un matériau anti-feu (brique, plâtre…) vous pouvez diminuer cet écart. En outre, étudiez attentivement le volume et la ventilation de la pièce dans laquelle vous avez prévu d’installer le poêle de masse. En effet, la combustion du bois engendre une consommation d’air. De ce fait, il faut que la pièce soit assez ventilée pour alimenter la combustion, mais aussi pour garantir la qualité de l’air ambiant. Enfin, le poids du poêle de masse implique quelques contraintes pour le plancher. De ce fait, il est déconseillé de les installer à l’étage, car le plancher pourrait craquer sous son poids. Si toutefois, vous ne pouvez pas faire autrement, il vous faudra prévoir des travaux de renforcement du sol et de son revêtement. Quels que soient vos projets, avant d’installer un poêle de masse chez vous, pensez à passer par une évaluation préalable de votre habitation.

Entretenir le poêle de masse

Outre son installation, le bon fonctionnement d’un poêle de masse repose également sur son entretien. Comparé à celui d’un poêle mexicain, le nettoyage d’un poêle de masse est plus compliqué. Ci-dessous les conseils à suivre pour préserver votre poêle : * Tout d’abord, nettoyez régulièrement la grille avant chaque utilisation. * Retirez les cendres tous les 2 à 3 semaines. * Nettoyez la vitre encrassée avec un papier essuie-tout humide. * En fin de saison, programmez un ramonage et une révision générale de votre appareil.

Prix et tarif d’installation d’une poêle de masse

La gamme de prixdu poêle de masse est très large. Elle varie suivant le modèle, ses fonctionnalités et de sa performance. Sur le marché, on distingue un nombre incalculable de poêles de masse. Parmi les plus courants se trouvent le poêle de masse moderne, le poêle de masse artisanal, le poêle de masse en kit, le poêle de masse autrichien et le poêle de masse avec four. Comparé à celui des autres poêles de chauffage à bois, le prix du poêle à pellets est plus abordable. Bien moins cher qu’un système de chauffage classique à chaudière, le poêle de chauffage à granulés ou à bois présente plusieurs avantages. Pour profiter d’un bon confort thermique à prix réduit, les poêles à bois se déclinent sous plusieurs modèles. Actuellement, des modèles particulièrement écologiques sont disponibles sur le marché. Il s’agit des poêles à pellets, aussi connus sous le nom de poêles à granules. Pour votre confort, optez pour un poêle à pellets silencieux. Pour une installation en extérieur, vous pouvez choisir un poêle mexicain extérieur. Impliquant quelques travaux importants, l’installation d’un poêle de masse nécessite savoir-faire et outils. Il est donc essentiel de faire appel à un artisan qualifié pour effectuer cette tâche. De cette manière, votre système sera garanti conforme aux normes et sera ajusté à vos besoins. Le tarif d’installation varie d’un ouvrier à l’autre. Il est aussi défini par les caractéristiques du poêle. Ainsi, plus le modèle sera sophistiqué, plus la pose vous coûtera cher. À titre indicatif, le prix d’installation d’un poêle de masse peut monter jusqu’à 2 000 euros. Pour faire une bonne affaire, il est conseillé de demander un devis à au moins trois professionnels avant de s’engager.

Aides et subventions pour l’acquisition et l’installation d’un poêle de masse

Dans le contexte environnemental actuel, le poêle de masse est considéré comme une alternative écologique pour améliorer le confort des habitations. De ce fait, son installation donne droit à diverses aides et subventions dans le cadre de l’économie d’énergie et de la préservation de l’environnement. Parmi ces aides, retrouvez : * Le crédit d’impôt pour les poêles : c’est une somme attribuée par l’état pour l’acquisition du poêle. Elle correspond à 30 % du prix du poêle, main d’œuvre non incluse. Le montant de cette aide est plafonné à 8000 euros pour les personnes seules et 16 000 pour les couples. Ce plafond peut être augmenté de 400 euros pour chaque personne à charge. * L’Eco-prêt à taux zéro : c’est un emprunt attribué par les banques partenaires. Il s’applique à l’ achat du matériel. Si vos revenus le permettent, il est possible de le compléter avec le crédit d’impôt. * Les subventions de l’ANAH (association nationale pour l’amélioration des habitations) * Les aides des collectivités régionales départementales ou communales.

Pour bénéficier de ces avantages, il est essentiel de se conformer aux conditions d’éligibilité : * Il faut que la maison dans laquelle le poêle sera installé soit votre résidence principale. * Les travaux doivent être impérativement faits par un professionnel agréé RGE. * Les appareils doivent répondre aux critères de performance. * Vous devrez joindre la facture du fournisseur à votre déclaration de revenus pour soumettre votre demande. * Il est à noter que ces avantages sont attribués aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires.

Pour en savoir plus sur les aides et subventions attribuées pour l’acquisition d’un poêle de masse informez-vous via cet article.