Poêle mexicain : découvrez les points essentiels à savoir

Aussi appelé cheminée mexicaine ou brasero mexicain, le poêle mexicain est un appareil qui sert de chauffage d’extérieur. Ses caractéristiques, et notamment celles du matériau dans lequel il est fabriqué, confèrent au poêle mexicain un très bon rendement thermique. Il est ainsi capable de diffuser la chaleur emmagasinée dans ses parois sur une surface périphérique de plusieurs mètres.

Quelles sont les différentes utilisations de la cheminée mexicaine ?

Poêle mexicain

Multifonction, le poêle mexicain peut s’utiliser comme chauffage d’appoint extérieur ou comme dispositif de cuisson. Ainsi, il prend parfois le nom de brasero ou de barbecue mexicain, ce qui le classe généralement dans la catégorie des appareils servant à cuire les aliments. Le poêle chauffant mexicain peut aussi servir de four à pizza ou de four traditionnel, toujours grâce aux qualités thermiques de ses parois. De même, il peut être utilisé comme fumoir. Sa forme typique et ses différentes finitions font aussi du brasero mexicain un objet décoratif à part entière en plus d’être fonctionnel.

Un chauffage qui a traversé les siècles

Le brasero existe depuis l’Antiquité. Cet équipement ainsi dénommé dès son apparition servait de chauffage aux populations de la classe moyenne. Sous sa forme originale, le brasero se présentait comme un réceptacle en métal destiné à recevoir des braises. Son mode de fonctionnement était alors très simple. Le brasero mexicain a repris le principe du récipient rempli de braises, mais avec, en plus, la présence des parois ayant un pouvoir calorifique élevé, ainsi que d’une cheminée. Le brasero était couramment utilisé en Espagne comme équipement de chauffage intérieur. Le brasero mexicain, dont l’origine remonte à l’époque qui précéda l’arrivée des Espagnols, sert toujours de chauffage au Mexique, notamment dans les régions montagneuses.

Comment fonctionne un brasero mexicain et quelles sont ses caractéristiques ?

À la manière d’un poêle à bois classique, des bûches sont brûlées à l’intérieur du foyer du brasero mexicain. La chaleur produite par la combustion chauffe ses épaisses parois, qui, à leur tour, stockent cette chaleur et la diffusent progressivement. Grâce à son tirage plus important que celui d’un poêle ou d’un brasero classique, le foyer d’un poêle mexicain s’allume sur une plus longue durée. Il n’y a donc pas besoin d’ajouter du combustible fréquemment. D’où l’intérêt de cet équipement de chauffage pour passer, par exemple, une soirée à l’extérieur de la maison. Esthétiquement, un brasero mexicain se présente sous la forme d’un tube avec une base élargie qui reçoit une ouverture pour y introduire le combustible, et qui sert en même temps de prise d’air. La cheminée peut recevoir un couvercle, utile en mode chauffage, mais qui doit être enlevé en mode cuisson. Les parois d’un poêle ou brasero mexicain sont réalisées dans un matériau ayant des propriétés inertielles et réfractaires élevées. Si l’argile et la terre cuite sont principalement utilisées, certains modèles de cheminée mexicaine sont en fonte. L’argile permet au poêle à bois mexicain de conserver et de diffuser la chaleur durablement. Sur ce point, cet outil constitue une excellente alternative au poêle de masse avec lequel il possède des spécificités communes. La différence de prix entre ces deux dispositifs est cependant très importante, un poêle de masse pouvant coûter jusqu’à 10 fois plus cher. De plus, ce dernier requiert un entretien plus rigoureux, et son installation est plus compliquée à faire.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un poêle à bois mexicain ?

Avantages

La cheminée mexicaine d’extérieur présente divers avantages en tant que chauffage d’appoint :

  • Les braises restent allumées plus longtemps, évitant d’avoir à rajouter des bûches fréquemment ;
  • La chaleur est diffusée durablement ;
  • Le foyer restant allumé longtemps, la cheminée mexicaine cuit efficacement les aliments ;
  • La cheminée mexicaine peut être placée facilement sur une terrasse ou dans le jardin grâce à son support en métal (acier ou fer forgé) ;
  • Elle utilise un combustible naturel ;
  • Elle agrémente le décor grâce à son apparence d’objet d’art avec des motifs variés ;
  • Son prix est abordable ;
  • Il existe des modèles aux coloris et designs variés pour répondre à tous les goûts ;
  • Des modèles fonctionnant au gaz, au bio-éthanol ou à l’électricité sont disponibles.

Inconvénients

Des inconvénients sont cependant à noter :

  • Des fumées toxiques peuvent émaner du foyer, notamment lorsque le bois n’est pas totalement consumé ;
  • Ce poêle ne peut pas être installé sur une terrasse fermée à moins d’y installer un tuyau d’évacuation des fumées ;
  • Le rendement énergétique du brasero mexicain est inférieur à celui des autres types de chauffage à bois à foyer fermé à cause des déperditions au niveau de la grande ouverture.

Risques pour la santé

Les risques pour la santé et le bien-être sont réels si l’aération n’est pas optimisée dans le cas d’une pose intérieure. Une mauvaise combustion contribue aussi à impacter l’environnement. Découvrez plus d’informations à ce sujet à travers ce site. Le poêle à bois mexicain a un rendement énergétique moindre comparé au poêle à pellets, aussi appelé poêle à granulés de bois. Ce point est toutefois compensé par le coût d’installation et la consommation importante de ce dernier. Pour mieux comprendre le rendement énergétique d’un chauffage, rendez-vous sur cet article.

Pourquoi choisir un brasero mexicain pour son chauffage d’appoint ?

Choisir un poêle à bois mexicain s’avère bénéfique si l’on souhaite allier l’esthétisme d’un objet traditionnel à des fonctionnalités multiples. Véritable objet décoratif, cet outil s’harmonise avec chaque agencement extérieur. De plus, sa mobilité permet de le poser à un endroit spécifique pour qu’il puisse diffuser efficacement la chaleur. Bien évidemment, ce type de chauffage est surtout destiné à un usage extérieur.

Où installer un brasero mexicain ?

Si un équipement de chauffage au bois est présent à l’intérieur de la maison, il est également possible d’y installer un poêle mexicain si sa cheminée s’ajuste avec celle du chauffage fixe. Par ailleurs, vu que des modèles de dimensions variées sont proposés sur le marché, il est facile d’adapter son choix à ses besoins. Qu’il s’agisse du grand brasero ou du modèle traditionnel plus petit, ou encore du poêle mexicain en argile avec des motifs authentiquement mexicains, chacun peut trouver le produit qui lui convient le mieux.

Comment entretenir un brasero mexicain ?

Même s’il s’agit d’un équipement qui peut durer cinq ans, voire plus, il requiert tout de même un minimum d’entretien. L’importance d’entretenir un brasero de chauffage au bois est principalement liée à la nature de son matériau. Il doit être protégé de la pluie et de la neige pour éviter que l’argile ou la terre cuite qui constitue ses parois se dégrade. Il suffit alors de mettre le chapeau en cas d’intempéries, ou de couvrir l’appareil de chauffage traditionnel avec une toile de protection. Il est conseillé de le ranger à l’abri pendant l’hiver. Un autre geste d’entretien régulier consiste à gratter légèrement les taches noires laissées par la fumée pour éviter l’encrassement des parois intérieures.

Quel est le prix d’un poêle à bois mexicain ?

Les prix pratiqués actuellement sur le marché commencent autour de 150 €. Certains produits étant fabriqués manuellement et directement issus du savoir-faire traditionnel des artisans mexicains, leur prix peut aller jusqu’à 300 €. Il s’agit ici de véritables objets d’art. La nature du matériau ou les dimensions peuvent également déterminer le coût. Dans tous les cas, son prix reste le principal avantage du poêle à bois mexicain, comparé à celui d’un poêle à pellet ou poêle à granulés. Il est même plus qu’abordable quand on sait qu’un poêle à pellet silencieux vaut jusqu’à 4 500 €. Découvrez cette vidéo détaillant les caractéristiques d’une cheminée mexicaine :